Trac avant l’examen: Surtout pas de panique!


Vous avez travaillé, vous maîtrisez le sujet, mais malgré tout, le jour J, c'est le trou noir. Le responsable: le trac. Il existe toutefois des moyens de vaincre cette peur de l'échec.

 

Il est tout à fait normal que vous soyez nerveux avant un examen important ou avant un entretien. Très peu de gens peuvent rester complètement détendus dans de telles situations. La peur, dans une certaine mesure, peut même augmenter vos performances. Toutefois, si le trac vous tenaille au point d'en perdre la parole ou d'en oublier l'objet-même de l'examen, vous devez y remédier.

 

Certaines personnes en arrivent même, avant un examen, un discours ou un entretien important, à s'imaginer en train d'échouer. Souvent, on se persuade en plus que c'est la fin de tout si on échoue à cette épreuve. Des exercices de relaxation peuvent dans ce cas vous aider. Vous devez en choisir un qui vous convienne. L'important est de les connaître, puis de les tester.

 

Une peur disparaît souvent une fois qu'elle est connue. Un bon moyen consiste à se mettre en situation de trac et à s’entraîner avec des amis. L'un d'eux peut jouer le rôle de l'examinateur ou plusieurs d'entre eux celui d'un public critique. L'idée est de refaire l'exercice jusqu'à ce que vous vous sentiez plus en confiance. En renforçant votre confiance en vous, vous pouvez éradiquer littéralement le risque de trou noir.

 

Conseils pour vaincre le trac:

 

Avant l'examen

  • Renseignez-vous sur le contenu de l'examen afin de bien cerner le sujet;
  • Mettez en place une méthodologie et des objectifs d'apprentissage;
  • Aménagez-vous des temps de détente et des temps de battement;
  • Réservez des créneaux horaires pour réviser ce que vous avez déjà appris;
  • Ne restez pas seul pour réviser;
  • Organisez une répétition générale (questions, blocages possibles, etc.);
  • Renseignez-vous sur le lieu exact de l'examen.

 

Le jour de l'examen

  • Dormez suffisamment la nuit précédente;
  • Ne révisez plus (déjà la veille au soir);
  • Mangez quelque chose avant l'examen;
  • Faites quelques exercices de détente et de respiration;
  • Ayez confiance en ce que vous avez appris;
  • Acceptez de ne pas tout savoir;
  • Projetez-vous une fois l'examen terminé et réjouissez-vous.

 

Pendant l'examen

  • En position assise ou debout, veillez à toujours avoir les deux pieds reposant bien au sol, cela donne de l'assurance;
  • Mettez-vous bien en tête que ce que veut voir l'examinateur, ce sont vos connaissances et non vos lacunes;
  • Parcourez tous les exercices, essayez de comprendre ce qui est demandé, puis commencez par la question qui vous paraît la plus facile. Si vous bloquez, passez à une autre question et revenez plus tard à celle qui vous a posé problème;
  • Pour les épreuves orales, lisez les exercices attentivement et demandez des précisions si nécessaires. En cas de trou noir, signalez-le à l'examinateur et demandez-lui un mot-clé ou la permission de passer à une autre question.

 

Si toutes ces astuces pour vous aider restent sans effet et que le trac devient vraiment handicapant, il peut être utile de vous faire aider d'un thérapeute.«Tant de sujets à traiter. Je ne vais jamais y arriver …». Voilà dans quel état le trac peut nous mettre.

 

Source: Coopzeitung